• Accueil
  • > Orientation Professionnelle

26 mai, 2008

Orientation Professionnelle

Classé dans : — mohammedsaadi @ 22:04

Sous  mes formation  et  des acquis professionnels, financiers et commerciaux. Notamment dans le secteur Bancaire ; 

Mon orientation future professionnelle porte sur le métier d’analyste de crédit : 

« Prêter de l’argent, oui, prendre des risques inconsidérés, non. Dans les banques, les analystes de crédit étudient les garanties offertes par les particuliers et les entreprises qui souhaitent obtenir un prêt » 

Le métier 

Étudier les demandes de crédit Ceux que les chiffres attirent seront comblés. Il s’agit d’évaluer la solvabilité d’un client (particulier, entreprise) afin d’autoriser ou non un crédit. Qu’il s’agisse de l’achat d’une maison ou d’une création d’entreprise, c’est l’analyste de crédit qui donnera son avis sur le projet. Cet expert intervient sur des dossiers importants, constitués par le chargé de clientèle et comportant des informations commerciales, financières et comptables. Le travail débute par une étude approfondie de la situation financière du client. Quel est son apport personnel ? Quels sont ses revenus ? Dans le cas d’une entreprise, quelles sont ses forces et ses faiblesses par rapport à la concurrence, ses risques de défaillance ? Pour répondre à toutes ces questions, le professionnel se base sur l’examen des comptes mais aussi sur des sources externes (presse par exemple). Une fois qu’il a tous les éléments en main, il évalue les garanties offertes par le demandeur à l’établissement prêteur. C’est aussi l’analyste qui fixe les conditions commerciales liées au règlement. Dans le cadre de la demande de prêt d’un particulier, il ou elle analyse l’évolution de son compte et calcule le rapport entre ses revenus et les remboursements prévus. Pour un crédit à accorder à une entreprise, il ou elle intervient soit dans l’analyse des risques, soit sur l’étude de risques spécifiques, et calcule des ratios en fonction de l’évolution des comptes. Puis vient la phase de décision. Si les critères sont respectés, l’analyste peut être habilité à trancher. Mais au-dessus d’un certain montant d’engagement, il transmet un avis motivé à un comité spécialisé. Avec l’apparition de nouveaux outils, le métier s’est modernisé. En effet, les commerciaux disposent de plus en plus de logiciels pour tester les demandes de crédit. En conséquence, le rôle de l’analyste évolue vers le conseil aux commerciaux et vers l’expertise sur des dossiers complexes ou difficiles. 

C’est un emploi très technique qui s’exerce le plus souvent dans une banque ou un organisme de crédit . Sous la responsabilité du directeur de crédit ou du chef du service engagements, l’analyste de crédit travaille dans un bureau au sein d’une équipe. Ce salarié peut effectuer son expertise au siège de l’établissement ou dans une de ses agences. Les femmes sont les bienvenues dans la profession, surtout représentée en région parisienne. Un poste d’analyste de crédit peut être spécialisé soit en un type de clientèle (entreprises industrielles, artisans et commerçants, exploitants agricoles), soit en un type de crédit (crédit d’équipement professionnel, crédit aux promoteurs immobiliers, crédit immobilier pour les particuliers, crédit-bail, crédit à la consommation…).  Si les crédits aux particuliers sont le plus souvent traités dans une agence par une seule et même personne d’un bout à l’autre du dossier, les crédits aux entreprises supposent l’intervention du plusieurs spécialistes. En agence, les contacts directs sont fréquents, que ce soit avec les clients ou avec les services commerciaux de la banque. Dans le service engagements ou risques du siège ou d’une agence, les relations avec l’extérieur sont plus rares. Quoi qu’il en soit, l’activité demande de se tenir informé de l’évolution économique et financière du client dont on a la charge, ce qui implique de multiplier les contacts. Il faut pouvoir procéder à toute sortes de calculs et surtout analyser des situations comptables complexes. Tout est dans l’art de privilégier ou non certains critères d’appréciation et de dégager un avis sur les perspectives de développement, notamment pour les entreprises. Même si l’analyste n’a pas le pouvoir de décision en dernier ressort, le dossier qu’il aura monté sera déterminant. 

Passage obligé par la banque  Le poste d’analyste de crédit est un tremplin idéal pour faire carrière dans une banque. Il permet d’évoluer vers les services commerciaux, vers des emplois très techniques dans un secteur précis, voire des fonctions d’encadrement. À l’heure du crédit sur mesure et vu l’importance de l’évaluation des risques pour tout établissement financier, la place des spécialistes reste prépondérante. 

Laisser un commentaire

les bons plans du net |
tout les animaux |
funblogtoupou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | artbloge
| titinette29
| Saga-Maniac's