27 mai, 2008

Article de Recherche

Classé dans : — mohammedsaadi @ 12:22

Article de Recherche  doc « Analyse du risque  »

« Analyse du risque bancaire «  

Résumé 

 Dans mon article de recherche j’ai exposé la notion du risque qui est une notion inhérente au crédit, car chaque crédit comporte au minimum du risque, il y a d’autres types de risque comme le risque opérationnel, le risque de marché , le risque de liquidité et le risque stratégique. Aussi j’ai parlé de la direction globale des risque avant et après l’implémentation de disposition de Bale II et qui parle du ratio Cooke, ce ratio correspond au rapport entre le montant des fonds propres et celui des encours (pondérés) EPC de crédit. Il s’attacherait principalement au risque de crédit, et il a été modifié pour prendre en compte les risques de marché. Cette tendance s’est poursuivie, en particulier avec les pressions du marché qui incite les banques à maintenir des fonds propres élevés. Les autres catégories de risques, dont le risque opérationnel, n’ont pas été traitées de façon explicite. Toutefois, ces risques étaient implicitement pris en compte par le ratio McDonough qui comportait un volant de sécurité destiné à couvrir ces risques non quantifiés

  •  Explication :

Les risques sont au cœur du processus de création de valeur dans les banques. En particuliers, le risque de crédit revêt une importance particulière compte tenu de son poids économique. A l’heure où les banque se livrent à une concurrence sévère, elles sont amenées à s’interroger sur les limites des procédés traditionnels d’évaluation, de gestion, et de contrôle du risque de crédit.

La maîtrise du risque de crédit et les modalités de son appréhension constituent donc des enjeux économiques et financiers important pour les banques, dans le contexte de concurrence tendue et de faible rentabilité que connaît actuellement le secteur bancaire  suite aux différentes réductions des taux bancaires.

Le risque de crédit naît, en effet, dès l’octroi d’un concours, il apparaît donc logique, sur le plan économique, de ne pas attendre qu’il se matérialise par des impayés pour le provisionner. Toute la difficulté réside alors dans son évaluation, d’autant plus que les méthodes généralement conçues en matière de suivi du risque de crédit ont pour but de hiérarchiser ce risque de façon relative.

Laisser un commentaire

les bons plans du net |
tout les animaux |
funblogtoupou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | artbloge
| titinette29
| Saga-Maniac's